Evénements et voyages

Evénements et voyages

EN ROUTE POUR LE LAOS

LAOS.jpg

 

Cà y est : les produits anti moustiques sont arrivés, il n'y a plus qu'à faire tremper les vêtements. Les vaccins sont faits. Et la confirmation de notre itinéraire est arrivée. Départ le samedi 22 octobre de PASSY. Nous rejoindrons la gare en bus et nous coucherons à Roissy, où nous retrouverons Françoise.

Comme d'habitude, vous pourrez nous suivre au jour le jour, selon les possibilités que nous offrira internet.

 

MARDI 18 OCTOBRE

Cette fois çà y est : l'urologue autorise le départ….. !

Il est vrai que nous avons eu quelques jours d'anxiété car après mon intervention j'avais encore un peu de mal. mais tout est normal donc pas de souci.

On va pouvoir terminer les valises avec enthousiasme.

A bientôt donc sur cette même page.

 

DIMANCHE 23 OCTOBRE

Il est 18h en France et 19h ici, c'est à dire à DOHA (QATAR). Première partie du voyage impeccable, dans une heure on repart jusqu'à BANGKOK.

Après 12 heures de voyage, quelques minutes de sommeil par ci, par là, le soleil se lève alors que nous sommes à quelques encablures de BANGKOK

IMG_20161024_012545.jpg  IMG-20161031-WA0000.jpg

Il est 8h du matin ici, on ne sait plus très bien où on en est. Simplement que notre prochain avion est à 15h cet après midi et qu'ensuite nous aurons encore deux heures de voitures à faire avant d'arriver .

 

MARDI 25 OCTOBRE

7h45, un chauffeur nous emmène jusqu'à la frontière. Les formalités sont relativement simples, avec les photos et les dollars nous obtenons nos visas et un chauffeur nous attend. Mais ce n'est pas un chauffeur comme les autres puisque c'est un bateau qu'il conduit ! Et oui nous voilà partis sur le MEKONG. Nous découvrons les premiers paysages grandioses, ce fleuve majestueux, marrons de la terre qu'il charrie. Déjeuner sur le bateau. Nous devons être nombreux à arriver dans le pays car peu après le repas la majorité des gens présents dormait sur les fauteuils, malgré les paysages défilant sus nos yeux.Arrêt pour visiter un village. Tout cela nous emmène  jusqu'à PAKBENG. Tout à coup, grand bruit de moteur et un espèce de hors bord nous dépasse. En fait ce sont des taxis collectifs qui relient LUANG PRABANG à PAKBENG. En effet ils mettent deux heures de moins que les véhicules qui font le trajet par la route !L'après midi est bien avancée, installation, promenade en ville, repas. Pour le reste on verra demain.

POUR VOIR LES PHOTOS EN GRAND CLIQUEZ DESSUS.

DSC_3657.jpg  DSC_3663.jpg


DSC_3676.jpg  DSC_3685.jpg

DSC_3768.jpg

DSC_3780.jpg

 

 

 

DSC_3791.jpg

 

 

MERCREDI 26 OCTOBRE

Ce matin nous faisons connaissance avec notre guide : jeune dame d'une trentaine d'année qui parle bien le français et qui va nous accompagner pendant lmes deux semaines à venir : elle s'appelle TOUK.

Au programme ce matin : balade à dos d'éléphant. J'étais un peu réticent au départ, mais le gérant du parc et de l'hôtel nous explique la transformation qui est en train de s'opérer. En effet ces bêtes étaient jusqu'ici dédiées aux travaux forestiers. Mais les tracteurs (chinois) les ont remplacés. Maintenant ils vont se consacrer aux touristes. Mais c'est un changement radical qu'il faut accompagner, surtout avec les cornacs. Plus question de brutalité, ni d'entraves. C'est la relation qui doit s'installer. Effectivement nous avons pu constater que le cornac parle à son éléphant, pratiquement sans arrêt. L'éléphant mange sans arrêt (150kg par jour) et c'est drôle de voir le cornac lui indiquer les meilleurs endroits et les meilleures herbes à manger.

DSC_3816.jpg DSC_3823.jpg



DSC_3831.jpg

 

DSC_3853.jpg DSC_3868.jpg

Quant au cadre, il est lui aussi impressionnant. Nous sommes partis dans la jungle, sur un sentier qui faisait  au maximum 80cm de large, nous avons franchi des ruisseaux, grimper des pentes à 45°, descendu des pentes identiques et découvert cette forêt qui recouvre le pays. En fait ce n'est pas une jungle, c'est une forêt primaire qui contient de nombreuses espèces d'arbres, de buissons etc… Et le tout depuis des millénaires puisque l'homme n'y a rien planté. A certains endroits la machette était la bienvenue pour ouvrir un peu plus le chemin.

DSC_3837.jpg

 

 

Déjeuner à l'hôtel "PAKBENG LODGE" : repas laotien et raffiné. Nous repartons avec notre certificat de reconnaissance pour avoir visité et soutenu ce projet de "tourisme responsable".

DSC_3869.jpg

 

L'après midi première randonnée dans la montagne : nous nous enfonçons, avec un guide local en plus de notre guide,dans cette forêt qui nous semble inextricable.

Visite de notre premier village et au retour de notre premier temple.

 DSC_3871.jpg

 

DSC_3887.jpg DSC_3909.jpg

 

 

DSC_3911.jpg                DSC_3910.jpg





DSC_3928.jpg

 

JEUDI 27 OCTOBRE
Départ tranquille vers 10h ce matin vers BAN YOR. En route nous nous arrêtons visiter un village. Ce sont des MONG que l'on retrouve ici, en thaïlande et au Vietnam. En fait à un moment donné de leur histoire ils ont fui la Chine et se sont répartis dans les zones montagneuses des pays limitrophes. Cette fois notre guide connait et le contact passe. Elles nous introduitet nous passons quelques moments auprès des habitants. A cette heure de la journée il ne reste que les grand mères ave c les petits enfants et les jeunes mamans avec leur bébé. La majorité des hommes sont au travail dans les champs. Le village semble plus riche, les maisons sont belles, solides et quelquesunes en couleur.

DSC_3952.jpg

 

DSC_3984.jpg   DSC_3993.jpg



DSC_3996.jpg

 

Nous continuons et au deuxième village ,TUCK (notre guide) nous emmène jusqu'à l'école. Nous arrivons à l'heure de la cantine.Au menu riz avec de viande. Cela fait parti d'un projet financé par l'UNICEF pour aider à ce que tous les enfants aient au moins un vrai repas par jour. Cela m'étonne un peu car c'est un pays peu riche, certes, mais avec des ressources agricoles nombreuses et accessibles à chacun.
Chaque élève vient avec son assiette et sa cuillère et après le repas chacun va faire sa vaisselle au point d'eau , dans la cour.
La rivière coule à côté et certains profitent de la pause déjeuner pour aller piquer une tête.D'autres vont jouer aux boules : c'est un jeu très répandu ici qui reste depuis le protectorat français.
Nous continuons notre route et bientôt nous stoppons encore. Cette fois c'est notre guide qui doit aller acheter de quoi faire le repas de ce soir , chez l'habitant et celui de demain midi.

DSC_4005.jpg  DSC_4023.jpg


17h30 nous arrivons, de grosses gouttes de pluie tombent pendant dix minutes. Cela rafraîchi l'atmosphère.... Depuis notre arrivée nous tournons autour de 30° et plus.
Installation dans notre chambre : une grande pièce au dessus de leur lieu de vie, quatre matelas par terre, une couette, un oreiller et une moustiquaire.
Nous cherchions l'authentique, nous l'avons, nous sommes vraiment chez une famille qui vit comme cela tous les jours. Mais quel chaleureux accueil. Tout commence par une cérémonie BACI qui se fait dans certaines occasion dont l'arrivée de nouveaux amis. Il s'agit de faire appel aux esprits pour leur demander de nous protéger et de nous permettre le meilleur. Offrandes aux esprits, saluts, prières gestes symboliques comme le fait de nous entourer les poignets de fil blanc que nous devons garder pendant trois jours. On termine par quelque nourriture qui nous sont offertes : œuf, banane et un verre d'alcool de riz.
Suit le repas partagé avec toute la famille , assis en rond par terre autour de la table.
Pour ce qui est du confort des toilettes et de le salle de bain, on vous racontera.

DSC_4083.jpg

 

DSC_4092.jpg

 

DSC_4097.jpg

 

DSC_4100.jpg

 

Et surprise, à la fin du repas, il nous est proposé de participer à un spectacle de danse que les enfants de l'école donne à notre intention. Nous voilà donc partis dans la nuit jusqu'à la salle des fêtes pour assister à ces danses tout en finesse. Nous retrouvons le groupe de Belges rencontrés dans l'après-midi et qui dorment dans une maison du village également ( d'ailleurs, nous les retrouverons à plusieurs reprises au cours de notre périple).A la fin tout le monde est invité à se joindre aux jeunes. Inutile de dire que nous ne rivalisons pas pour ce qui concerne la grâce.

 

VENDREDI 28 OCTOBRE
Ce matin rando vers un village voisin, 3h aller-retour.Nous traversons d'immenses bananeraies : ce sont des terres louées par les chinois. Ils font cultiver par les gens du pays et exporte toute la production vers la Chine. Sans compter le traitement chimique qu'ils font subir aux bananes pour le transport et la conservation. Nous avons vu les restes et les cuves. Ce n'est pas comme cela que la planète va s'en sortir.

DSC_4147.jpg

 

DSC_4145.jpg

 

DSC_4156.jpg


Arrivés au village, nous en faisons le tour et très rapidememnt TUCK nous emmène vers l'école. C'est une école d'Etat, avec directeur, instits, maternelle et primaire.Nous faisons le tour des classes et le directeur nous invite dans son bureau pour nous offrir de l'eau et du melon. Et pendant que nous discutons ensemble, nous entendons de la musique.A notre question le directeur explique que les enfants vont nous donner un petit spectacle ! Effectivement lorsque nous sortons, les plus grands entament une danse du pays, puis une autre.... tout cela simplement pour nous.
Ici l'école est payante, il faut acheter l'uniforme et le matériel scolaire. Un certain nombre d'enfants reste donc à la maison, faute d'argent. Ils vont tout de suite aider aux travaux des champs.

DSC_4172.jpg

Retour à la maison où nous retrouvons nos hôtes.Ce sont des tisserands, comme l'ensemble du village.On n'y pense pas, on ne le soupçonne pas car les champs de coton sont dans la montagne. Chaque famille est propriétaire d'une certaine surface et la cultive.Après le ramassage les étapes suivantes sont faites à la maison.Et du coup la dame nous emmène dans son atelier où il y a deux métiers à tisser et nous montre son fonctionnement. Naturellement cela se termine par un premier achat.
Pendant ce temps notre guide  est retournée à la cuisine et prépare le repas avec deux autres jeunes femmes.

DSC_4190.jpg

 


Départ vers MUANG LA, nous nous enfonçons dans la montagne. Arrêt photo lorsque nous voyons une batteuse de riz en fonctionnement.Il n'y a pas seulement la famille mais de nombreux voisins . La batteuse en fait passe chez les différents propriétaires pour battre le riz. Il faut donc aller vite et tout le monde se regroupe pour assurer cette tâche.

DSC_4195.jpg

 

DSC_4202.jpg  DSC_4203.jpg

 

SAMEDI 29 OCTOBRE

Descente de la rivière NAM OU. Marche jusqu'au village de BAN HOUEY BOR et BAN NA.

Ce matin, rando dans les rizières vers 2 villages. Nous nous enfonçons entre les montagnes, c'est un grand plateau rempli de rizières et le travail bat son plein. Minimum 30°, on a vraiment chaud. Nous arrivons au village pour un pique nique que nous prenons au petit bar resto du village. Il s'agit du repas acheté par Touk avant notre départ, auquel s'ajoute un plat de riz gluant. Le panier passe de table en table comme quelquefois le plateau de fromage chez nous. Le riz gluant est vraiment un plat typique du Laos. Il est servi dans des paniers tressés, soit individuels, soit collectifs. Entre temps nous avons pu voir de près le travail de battage, cette fois, à la main. C'est impressionnant car avec cette chaleur on voit bien combien ce travail est dur !

Au retour nous apercevons de petits barrages sur la rivière : ce sont en fait de petits barrages hydroélectriques qui fournissent l'électricité à chaque maison . Du barrage,érigé par la famille court un fil qui alimente la maison en électricité.

Retour à MUANG NGOI et on continue la descente de la rivière jusqu'à NONG KHIAW.

 

 

DSC_4507.jpg

 

DSC_4516.jpg

 

DSC_4521.jpg

 

DSC_4540.jpg  DSC_4545.jpg

 

DSC_4558.jpg DSC_4569.jpg



DSC_4572.jpg

 

 

DIMANCHE 30 OCTOBRE

Reprise de la descent de la NAM OU jusqu'au barrage de PAK NGA, où un chauffeur nous attend pour terminer la journée en voiture.

Arrivé vers 12H à la confluence de la NAM OU et du MEKONG, repas dans un resto donnant sur cette confluence. L'après midi nous traversons le MEKONG en pirogue afin de visiter les grottes de PAK OU où nous découvrons des centaines de statues apportées par les pèlerins.

Nous rencontrons un groupe de Français. L'homme qu'ils accompagnent a créé en France une association pour aider le Laos en milieu rural. Nous prenons ces coordonnées. Et nous passons un bon moment à admirer cette confluence où l'on voit nettement la différence de couleur des eaux du Mékong et de la Nam Ou. nous sommes aussi assez fascinés par tous ces enfants qui jouent au bord de l'eau, sur les pirogues et à nager et sauter dans l'eau.

Fin de journée, nous arrivons à LUANG PRA BANG.

DSC_4593.jpg

 

DSC_4595.jpg

 

DSC_4651.jpg

 

DSC_4658.jpg   DSC_4659.jpg

 

DSC_4697.jpg

 

Un petit tour en ville et nous nous dirigeons vers le marché de nuit. Vient vite l'heure du repas et nous découvrons le BBQ. Impossible de résister, nous nous installons et nous régalons de fruits de mer grillés, de viande grillée et de légumes cuit dans le bouillon.

DSC_4713.jpg

 

 

MARDI 1er NOVEMBRE

Lever à 5H à 5h30 pour voir la procession des moines qui viennent recueillir les offrandes des fidèles. Impressionnant de voir ces centaines de moines défiler en silence, de voir la piété des fidèles qui déposent leur offrande dans leur panier. Et comme la notion de partage est au centre de toute cette cérémonie, les moines redonnent une partie, qu'ils mettent dans des paniers posés sur le chemin et destinés aux personnes ayant peu de moyens pour manger.

DSC_4740.jpg

 

 

 DSC_4718.jpg

 

Malheureusement certains touristes n'y voient que du folklore et manquent  vraiment de respect, parlant fort, prenant des photos très rapprochées des moines et des fidèles.Il y a pourtant suffisamment de prospectus expliquant cette cérémonie et le respect que chacun y doit… c'est dommage.

Viste de LUANG PRABANG et montée sur le montPHOUSI. Déplacements en "TOUK TOUK. Visite du marché du matin, du Palais royal du VAT VISOUN et du VAT MAY.

DSC_4785.jpg

 

      DSC_4820.jpg          DSC_4831.jpg



                               DSC_4776.jpg

 

MERCREDI 2 NOVEMBRE
Ce matin TUCK nous emmène visiter le musée d'ethnologie TAEC. Visite très intéressante où nous découvrons sous un autre angle la vie du pays, ses coutumes, ses ethnies différents. Le tout sur un mode très interactif.

DSC_4837.jpg

Départ vers les cascades avec un arrêt dans un village MONG. C'est là que l'on a l'impression d'être un peu piégé car le chemin est tout tracé depuis le débur du village et passe entre les stands de vente d'artisana local. Mais il faut savoir que l'ensemble du village était installé dans la montagne et vivait de la culture du pavot. Le gouvernement voulant mettre fin à ce système et cette production a donc déplacé le village. Il l'a installé sur la route des cascades fréquentée par de nombreux touristes. Résultat les hommes sont dans les champs et les femmes continuent l'artisanat qu'elle vende lors des visites. C'est donc en connaissance de cause que nous avons fait quelques achats.

Enfin viennent les cascades : des chutes d'eau impressionnantes formant , au pied de chacune, de grand bassin d'eau turquoise, bouillonante. Cinq chutes s'enchaînent successivement , le tout dans une forêt agréable. Et comble du bonheur, la baignade est autorisée. Nous en profitons pleinement.

DSC_4922.jpg

 

DSC_4937.jpg

 

DSC_4956.jpg

Retour à LUANG PRABANG où nous allons prendre un rendez vous pour un massage.

 

JEUDI 3 NOVEMBRE
……le blog a disparu on recommence…...

C'était donc jeudi 3 novembre
D'abord j'ai décidé de retourner voir la procession des moines pendant que Christian et Françoise continuaient leur nuit. Le lever du jour est une heure magique.

Après un bon petit déjeuner, nous avons eu la visite de Philippine de l'agence. De fait, nous avions organisé notre périple avec une agence locale, mais n'avions encore rencontré personne.

Touk est venue nous retrouver et nous avons traversé le Mékong en bateau pour visiter l'autre côté. En saison sèche on peut traverser sur un pont enbambou, mais celui-ci n'a pas été reconstruit encore après la saison des pluies.

Visite donc vers plusieurs villages où nous découvrons la manière de fabriquer le papier et la soie, et nous voyons également un sculpteur sur bois. Il fait des choses magnifiques. Nous sommes très intéressés, les choses sont vraiment bien faites, pédagogiques tout en restant authentiques. Un petit tour quand même par les boutiques, mais aucune pression pour acheter.

DSC_4996.jpg

 

 DSC_5000.jpg    DSC_5005.jpg

 

 

DSC_5010.jpg    DSC_5010.jpg


Passage par un petit temple très ancien et en cours de restauration. Il faut quand même monter 123 marches inégales et très hautes et même le matin il fait déjà chaud. Mais récompense, la vue de là-haut est magnifique.

DSC_5020.jpg


Nous retournons vers un autre embarcadère par un chemin de terre qui se prolonge par du béton qui traverse le village qui s'étend tout en longueur. Cela nous permet de voir la vie quotidienne. TUK nous aide en prenant contact avec les habitants et nous introduisant. Installés devant la maison : sur les tables basses certains mangent, des femmes allaitent, les marmites fument. A la sortie de l'école çà grouille d'enfants, de chiens , de mobylettes et tout cela nous amène jusqu'au marché installé sur la piste. Des véhicules circulent lentement mais sans arrêt, la poussière vole. On en mange alors imaginez les produits exposés sur les stands.
Retour en ville pour le repas dans un resto local.

DSC_5025.jpg

 

 

DSC_5026.jpg  DSC_5035.jpg

L'après midi débute par la visite du grand temple de VAT XIEN THONG qui renferme le Bouddha sacré. C'est le plus grand et le plus beau de LUANG PRABANG, avec ses chapelles tout autour, les maisons des moines un peu plus loin.
Un magnifique « Arbre de vie » prend toute la façade arrière.

DSC_5042.jpg

 

DSC_5051.jpg


DSC_5062.jpg


DSC_5078.jpg

Retour à l'hôtel pour une douche car un massage nous attend. Mais avant, détour par la banque pour acheter les quelques millions qui nous manquent pour finir notre séjour. Nous sommes toujours perdus dans les zéros.
Nous avons choisi un massage LAO avec huile aromatique de jasmin. Etonnantes ces jeunes masseuses qui déploie un savoir faire précis et ferme tout en étant dans la douceur. En fait elles allient la force et la douceur et l'on en sort « BIEN ».

 

VENDREDI 4 NOVEMBRE
Journée de transfert jusqu'à VANG VIENG. Le paysage change et nous avons une chaine de montagne à franchir. La route était neuve, mais après la saison des pluies certaines parties ont été emmenées par l'eau, le ruissellement et les coulées de pierres.Nous mettrons donc un temps certain pour arriver.

DSC_5147.jpg

Arrêt sur un marché où la spécificité est la vente d'animaux sauvages braconnés:chauve souris , civettes, écureuils et autres animaux interdits.
Puis nous descendons dans la plaine, la chaleur augmente, mais les montagnes restent présentes tout autour. Ce sont d'immenses blocs rocheux un peu comme ceux de la baie d'Along. C'est fabuleux comme paysage.

DSC_5245.jpg

 

DSC_5259.jpg


Nous voici à la «Villa Nam Song » : au bord de la rivière du même nom et face aux immenses falaise karstiques. Après un tout petit tour en ville nous revenons nous installer sur la terrasse de l'hôtel pour admirer le coucher du soleil tout en prenant un petit apéritif offert par Geneviève.

DSC_5310.jpg


Pendant que j'écris le blog qui va disparaître, j'entends Monique et Françoise choisir leur resto pour ce soir... Je sens que nous allons manger « BELGE », elles voudraient bien sortir du riz et des nouilles ce soir !!!!!!
Pas de chance, cela fait un an qu'il est fermé ! Nous nous rabattons sur un autre qui nous propose des pommes de terre au four ! Ce n'est pas le meilleur choix que nous ayons fait, on en viendrait presque à regretter notre riz.
Pour une journée de transition, elle a été bien remplie tout de même.

 

SAMEDI 5 NOVEMBRE

Nous sommes verts ce matin car il y a jeu un problème de connexion et le blog a disparu!

Je reprends donc à notre journée d'avant-hier à Luang Prabang. 

Mais la vie continue et le voyage aussi.

 

Ce matin, départ en pirogue sur la NAM SONG. Une petite demi heure de navigation vraiment au ras de l'eau nous permet d'admirer les falaises sous un autre angle et la lumière du matin est encore belle. Arrêt pour visiter une grotte : c'est une grotte comme nous les connaissons avec une rivière qui la traverse, mais on ne sait encore où, tout au moins la visite ne va pas jusque là. Par contre on voit la rivière sortir de la grotte et se jeter dans la Nam Song. Son eau est chargé de calcaire et on la voit bien se diluer doucement dans la rivière principale qui, elle, est marron comme toutes les rivières que nous avons vues.Retour à l'hôtel pour finir nos valise et faire un sac pour la prochaine nuit.

DSC_5344.jpg

En fait la voiture nous emmène dans un hôtel sur un lac, mais demain nous ferons une partie du trajet vers VIENTIANE en bateau depuis l'hôtel. Donc le chauffeur a hgardé nos bagages et nous le retrouverons demain midi.
Hôtel de luxe, chaque chambre donne sur le lac avec une grande baie vitrée. Une piscine nous tend les bras et nous ne tardons pas à y plonger.
Nous avons un peu de temps devant nous, cela permet de refaire quelques jours du blog. Et voilà l'heure tant attendue : entre 16h30 et 17h30 la lumière est magnifique, douce ,et chaude en même temps....... OUPS !! On ne peut que faire le tour de l'hôtel à pieds, cela limite sérieusement nos envie de ballade et de paysage. OUPS ! OUPS !! de joilis nuages gris viennent s'installer au dessus des montagnes et surtout entre le soleil et nous....... Dommage.
Bon je publie et je tente de remettre les photos.

DSC_5411.jpg

 

DSC_5426.jpg

 

Encore use bone soirée. Demain en route pour VIENTIANE…. Aie! çà sent la fin.

 

DIMANCHE 6 NOVEMBRE

 Nous sommes levés très tôt. Il faut dire que nous ne nous couchons pas tard non plus!

Nous profitons des brumes matinales et du lever du jour sur le lac Nam Ngum. Il s'agit d'un lac artificiel créé par le plus ancien barrage du Laos il y a une 60aine d'année. L'hôtel est récent. Nous faisons la connaissance d'Antoine, le gérant. Français, il est installé au Laos depuis 8 ans. C'est lui qui nous emmènera jusqu'au barrage de l'autre côté du lac où le chauffeur nous récupérera pour nous emmener à Vientiane. Nous attendons environ 3/4h car quelqu'un est allé chercher l'essence au village… et nous finissons par embarquer pour environ 2h de navigation. Le rafiot n'est pas de première jeunesse, le moteur présente des signes de faiblesse et nous allons très lentement, mais sûrement. Avec la chaleur nous manquons un peu d'air sur cette immense étendue d'eau. Au bout d'un moment nous émettons l'idée d'une petite baignade. Sitôt dit sitôt fait, notre capitaine et son second aidé d'un petit mousse laotien s'arrêtent sur une île et nous voilà plongeant  ( à la laotienne, c'est-à-dire en t-shirt) dans cette eau à au moins 30°. Quel bonheur!

DSC_5430.jpg DSC_5453.jpg

 

 DSC_5461.jpg

Continuons notre navigation; Ah ça s'arrête…juste le réservoir qui est vide. Le moteur va-t-il redémarrer? C'est jour de chance, après quelques essais ça tourne!

Nous arrivons à bon port. Finalement le parcours aura duré trois heures. Le chauffeur est là et nous changeons de mode de transport. les émotions et la chaleur aidant, nous nous offrons une sieste bienvenue dans la voiture.

Arrivée à Vientiane…ah ça existe les feux de croisement, le bruit, la circulation…?

A l'hôtel nous commençons à penser à l'organisation de nos valises pour demain, dernier jour.

Mais surtout ne pas oublier le coucher de soleil sur le Mékong…chance notre hôtel donne dessus. Nous n'avons qu'à descendre les escaliers pour profiter du spectacle.

DSC_5497.jpg

 

Petit marché de nuit…rien à voir avec celui de Luang Prabang. Nous fuyons très vite et allons nous offrir un petit apéro pour fêter la fin de notre séjour puis des grillades de poisson en bord de Mékong. Délicieux

Et voilà, demain visite de Vientiane avant de reprendre notre avion. Par 34° ça risque d'être dur!

 

LUNDI 7 NOVEMBRE

Cette nuit nous avons entendu la pluie …. et ce matin, nuages et averses. On ne regrette pas car visiter 4 temples par 34° cela n'aurait pas été facile.

 Première visite, rencontre improbable : un groupe de photographe visite le même temple que nous. Cela nous fait penser au stage au Laos organisé par un ami de Roger et Marie Annie, avec qui nous sommes partis au Vietnam. On cause et on fait connaissance et effectivement ce sont eux. Ils viennent d'arriver et vont faire à peu près le même tour que nous mais dans le sens inverse.

On ne va pas vous raconter tous les temples,pour ceux que cela intéresse, aller voir "lonely planet" page 143 et suivantes. Des temples haut en couleur avec une histoire chargée. Dans le Vat Chompet, le plus grand temple du Laos avec un énorme stuppa doré ( nouvelle flèche restaurée avec 9kg d'or) nous sentons l'ambiance liée à la préparation de la fête du That Luang qui aura lieu dans quelques jours. Il s'agit d'une fête à la fois bouddhique et profane, sorte de pèlerinage associé à une grande foire commerciale. C'est la fin du Carême bouddhique, des moines viennent de toute la région et de Thaïlande et les cérémonies se multiplient. Nous voyons des moines et des nonnes installés dans les temples. Certains bénissent les fidèles qui leur apportent des offrandes. Et certains y passent leurs journées et leurs nuits. Des fidèles préparent de la nourriture qui est posée sur des plateaux dans les temples pour les pèlerins. Autour du stuppa déambulent des personnes déposant des offrandes ( compositions florales faites d'oeillets d'Inde et de cire d'abeille) au pied du stuppa.

Puis nous partons vers l'arc de triomphe. Monument  dont l'architecture est quelconque et qui a été construit en mémoire des soldats tombés au moment de la guerre avec les américains. Le bâtiment a été construit avec du ciment américain qui aurait dû servir à construire le futur aéroport !!!! Le seul intérêt est de monter jusqu'en haut et voir le panorama sur Vientiane. Aujourd'hui nuages et pluie donc l'intérêt pour nous a été limité.

En fait cela était intéressant de s'arrêter une journée dans cette capitale pour sentir l'ambiance d'une ville qui veut absolument avancer vers le progrès, au point qu'elle supprime les restes architecturaux de la présence française. Il fallait effectivement faire le tour de ses temples pour sentir combien le bouddhisme est important et suivi. Mais c'est tout. Une bonne demi journée, c'était suffisant.

DSC_5527.jpg

 

DSC_5535.jpg

 

DSC_5585.jpg

 

DSC_5599.jpg

 

Départ pour l'aéroport où nous découvrons un tout petit avion à hélices où peuvent se tenir un maximum de 80 passagers. Bon vol  mais le décollage et l'atterrissage sont plus impressionnants que dans les monstres actuels. A propos nous sommes dans l'aéroport de BANGKOK et nous ne décollons qu'à 1 h du matin. Et à Doha, nous aurons droit à l'Airbus A 380 !!!

On regarde les guides pour se rappeler et je rédige un peu le blog. Les photos seront mises demain à Passy.

 

MARDI 8 NOVEMBRE

A 380… énorme et majestueux mastodonte. De l'intérieur on ne s'en rend pas compte mais on a plus de place. C'est déjà extraordinaire de faire décoller une telle masse, mais aujourd'hui, avec nous à l'intérieur, la faire décoller en plein orage, c'est très impressionnant. Cà y est les roues ont quittées le sol, l'inclinaison est forte, et çà bouge. La pluie tombe, nous rentrons dans les nuages et voyons les éclairs de plus près. Et ce gros avion qui continue d'être secoué comme une feuille morte !!! Et çà dure pendant tout le temps de la montée. Ce n'est que lorsque nous sommes largement au dessus des nuages que nous quittons l'orage et que tout se calme. Ouf !

Le reste du voyage se passe bien, nous arrivons même à dormir.

Roissy, RER, train et Liliane qui vient nous chercher, 17H nous arrivons à PASSY. Le temps de réaliser, de ranger un peu, d'avaler une soupe, de prendre un bain et…au lit. 21h extinction des feux.

Ainsi finit cette aventure.

 

Petite rectification, le décollage dans l'orage c'était à Bangkok dans un Boeing 777. Ca ne change rien à l'effet décrit ci-dessus, sauf qu'on y était serré comme des sardines en boîte!

Pour l'Airbus A380, c'était tout le contraire, beaucoup d'espace ( relativement!) et en plus un mastodonte  loin d'être plein. Mais quand même, même, s'il faisait beau, le décollage est vraiment impressionnant. Comment cette masse peut-elle se soulever ainsi dans les airs. En quelques minutes nous voici au-dessus de la ville et des sables du désert. Nous survolerons tour à tour des montagnes désertiques puis des montagnes enneigées avant de passer au-dessus de la Mer Noire et de se rapprocher tranquillement de l'Europe: Bulgarie, Serbie, Hongrie, Allemagne puis Luxembourg et enfin France. Et pour finir, presque 7 heures plus tard, un atterrissage qui secoue quand même un peu dans la brouillasse parisienne. 5° dehors Brrr...!

 

           DSC_4593.jpg

 


10/10/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :