Evénements et voyages

Evénements et voyages

PERIPLE EN ROULOTTE - JUILLET 2016

Jour 1

4 juillet 2016 Verneuil sur Igneraie

 

1ere etape de notre périple berrichon en roulotte avec cheval. 

Hier départ de Passy avec Thibaud et Loan en camping car et récupération de Anouk et Noa vers Tours. Bon d'accord, ça fait un petit détour mais ça a quand même limité les kms pour les parents après une nuit dans les arbres vers Guerlédan . 

Donc nous avons pris possession de la roulotte et fait connaissance avec Jean Paul et Béatrice. C'est pas une mince affaire. Il faut prendre ses marques. Pour cette nuit, il y en aura 3 dans la roulotte et 3 dans le camping - car. Il s'agit donc de faire le transfert du matériel et de trouver une place pour chaque chose et chaque sac! Et du bazar il y en a...pas de magasins sur notre chemin. On a donc fait un gros ravitaillement avant de partir. Je ne me souvenais plus comment ça faisait de remplir ainsi un caddy au supermarché.  4 ados, pré-ados et 2 adultes ça mange en 8 jours! Et encore, on n'a rien pour le cheval : Jean Paul nous apportera sa nourriture tous les jours : un sac d'orge pour le matin et idem pour le soir. Entre temps, ce sera de la bonne herbe bien fraîche ! Et pour nous, ce sera 40l d'eau potable ...et éventuellement du pain !

 

Et ce matin réveil avec la bruine! Mais qu'.à cela ne tienne...après un petit déjeuner confortable au sec dans la roulotte (on tient bien à 6 sur la table), première leçon de harnachage et d'attelage. C'est pas le tout d'avoir lu et presque appris le bouquin par coeur,  il faut s' y coller! Nous découvrons notre compagnon d'une semaine,  Boncoeur. D'abord Jean Paul fait une démonstration.  Puis "allez, maintenant vous défaites tout et vous recommencez" Pas de doute, faut y aller mais nous sommes sous le regard attentif de Jean Paul. Ca ne va pas durer. La sellette, l'avaloire, la têtière,  les guides...tout est en place.

 

 

_MG_9686.JPG
 

 

Et maintenant on attelle. Amener Boncoeur devant la roulotte.  Un pas en arrière, le placer devant les brancards, l' un d'entre nous devant, un de chaque côté. Ca y est !

Et maintenant "en avant"! Jean Paul nous accompagne un moment et ... à nous de jouer.

 

 

 

_MG_9689.JPG
 


 

 

 

Christian se met aux guides et nous marchons devant. Faire attention de rester bien dans l'axe pour qu'il nous voit, a cause des oeillères. Chacun à son tour occupe l'autre place et Thibaud squatte un peu l'arrière.  Genou oblige! Les enfants ramassent du bois sur le chemin en prévision du feu de ce soir.  Aujourd'hui 12kms a parcourir. Aïe, une voiture....et ce ne sera pas la seule, sans commpter les gros tracteurs. Bon, une chance on n'aura pas la moissonneuse batteuse ! C'est vrai on est soumis au code de la route.  Heureusement les gens d'ici connaissent les roulottes de Jean Paul. Ils sont patients et nous facilitent les manoeuvres. De temps en temps Boncoeur décide de ne plus avancer. ...JP nous dira qu'en fait il veut probablement nous tester...Il faut lui montrer qui est le maître. En même temps il sent peut être qu'on est pas très assuré... et il n'aime pas trop les descentes. Pas très envie que les 1000kg de la roulotte le poussent au derrière !

 

 _MG_9734.JPG

 

 

 

 

 

Et voilà, arrivés à notre bivouac. Joli coin au bord de la rivière.  Entre temps le soleil est revenu. Mais c'est pas fini: dételer, désharnacher, attacher Boncoeur, appeler JP...et enfin manger!!! Tout le monde a faim!

Puis trempette de rafraichissement et soins à Boncoeur qui est attaché un peu plus loin et broute depuis notre arrivée.  C'est bon l'herbe fraîche!  Etrille, brosse....tout ça n'aura plus de secret pour nos ados après cette semaine.

Nous sommes sur un coin de paradis. Les cannes à pêche sont prêtes !

Et enfin montage de la tente et corvée de bois! 

 

 _MG_9722.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Jour 2

 

5 juillet Nohant

 

Réveil matinal pour se donner le temps cet am d'aller visiter Nohant et la maison de George Sand.

Le soleil est de la partie.  Cette nuit, Noa et Loan ont dormi dans la tente et Anouk et Thibaud avec nous dans la roulotte.  La sortie du lit se fait facilement.  Petit dej, préparation des pieds, rangement, sans oublier la nourriture à Boncoeur... et maintenant au boulot, nous sommes livrés à nous - mêmes pour le harnachement et l'attelage. D'abord trouver un endroit pour l'attacher...bon en fait je le tiendrai. Après...ah oui, la sellette. Bon, les enfants sont là pour redire dans quel sens prendre les différents cuirs...chacun y va de son rappel. On devra s' y reprendre à 2 fois et heureusement notre Boncoeur est patient. Mais le plus dur reste a faire:l'attelage.  Premier essai..." Un pas en arrière"...les brancards ne sont pas très droits et zut il n'y a qu'un brancard de passé.  On recommence. Là Boncoeur doit se dire que ça suffit de rigoler,  il ne veut pas reculer à l'injonction de Christian.  Il va falloir lui montrer qui est le maître avec une badine, sur les conseils de JP. Cette fois on est prêt au départ. Boncoeur ne veut plus attendre..et toute la journée il nous mènera à un train d'enfer. Il a très envie d'avancer, et nous marchons derrière.  Pas facile d'assurer le copilotage à ce train - là. Un petit incident au milieu du parcours avec une boucle de la bricole qui lâche. Appel à JP et réparation de fortune. Finalement nous serons arrivés à notre bivouac à 12h15! On n'a même pas eu le temps de manger notre encas. 



_MG_9747.JPG


 

 

 Installation au bord de la rivière. Visite de la maison de George Sand. Les genoux de Thibaud n'aiment pas la station debout assez statique. Je sortirai avec lui avant la visite de l'étage. Notre guide nous partage son émotion de savoir que nous marchons sur les pas d'aussi grands personnages : la table est mise pour accueillir Chopin, Delacroix, Théophile Gauthier...Les jardins sont magnifiques .

 

 

_MG_9752.JPG

 

 

 

Retour à notre campement et petit détour par la chèvrerie. Le fromage blanc est particulièrement délicieux.

 

 

Jour 3

6 juillet Le Magny. Les Ossands

Ce matin,  1/4 h montre en main pour préparer Boncoeur! Dans la foulée depart à 10h pour 13km. Donc pas de pique nique, 
on mangera à l'arrivée à l'aire de repos des Ossans. Nous avions craint la pluie avec ce printemps hyper pluvieux. Nous avons beaucoup de chance, il fait très beau et même chaud!  En fait il est difficile de savoir si Boncoeur a besoin de s' arrêter,  nous continuons donc et de temps en temps, il
s' arrête. Nous interprétons qu'il a besoin de souffler. JP nous dira qu'il est comme
nous et n'a pas encore pu s' adapter à cette chaleur brutale. Ce qui est sûr, c'est qu'il est méfiant dans les descentes. Il ralentit
et ne reprend confiance que si Chx appuie bien sur le frein.  En revanche il cavale dand les montées. 

 

 

 

_MG_9755.JPG
Quelques croisements de voiture, ou même de camions, voire de gros camions, mais les manoeuvres n'ont plus de secrets pour Chx,  et nous voilà arrivés. Demi - tour à la roulotte et nous dételons.  Et voici la roulotte qui recule. Panique,  vite tenir le cheval, serrer le frein....1000kg à retenir avant qu'elle ne descende jusqu'à la rivière! Heureusement Chx a le réflexe de tourner les brancards de sorte que la roulotte braque et s' arrête . C'est pas le tout, maintenant il faut la remonter. Bien sûr, c'est pas le Mont Blanc,  mais quand même, il y a bien 25m !  On peut dire que les enfants ont assuré...et moi, je donne les consignes de sécurité. Thibaud se met aux brancards et suit les consignes de Christian pour diriger pendant que nous rassemblons nos forces pour pousser...ça bouge! Oh hisse, oh hisse....on y est, encore un effort. Ouf, la roulotte est remontée.  Vite une cale! Bon maintenant,  il faudrait la retourner.  D'abord reprendre son souffle et ses esprits. On a quand même eu un peu peur et certains plus que d'autres !Réfléchir à la stratégie....et finalement tout le monde accepte la proposition de Thibaud: on va attendre JP ce soir. Bon, je raconte comme ça avec détachement, mais on n'en menait pas large ce midi! Et le repas a été bienvenu pour calmer les inquiétudes de chacun. _MG_9770.JPG

 

Et après ces émotions,  après midi calme au bord de la rivière,  pêche aux écrevisses ...(mais 2 ne suffiront pas pour nourrir 
tout le monde ce soir!), jeu de mascarade...Et enfin JP est arrivé sous une véritable ovation des enfants.  Il était heureux....Et
hop en 2 temps 3 mouvements, la roulotte se retrouve dans le bon sens.

 


_MG_9792.JPG

Jour 4

 

7 juillet

 

Etape vers le Moulin d'Amgibault.

Emotion du matin: Boncoeur veut partir quand Christian va le chercher pour le préparer. Erreur de code, il lui tape sur la croupe en lui disant « oh » pour l'arrêter...et le cheval s' emballe!

Christian a pu vérifier que son cœur est encore bon!...il a réussi à le retenir et à l' arrêter.  Décidément c'est physique ce séjour..

L'ensemble de la journée s' est ensuite bien passé à part la perte de la têtière une fois...et cela arrivera une autre fois. A voir avec JP. Comme il dit : « ca fait peur hein quand y a plus les guides et le frein ! » Rigolo, va !

Première journée avec pique - nique, ce qui veut dire désharnachage, dételage et inversement. Mais tout le monde est content de faire la pause.  Il fait très chaud. Nous retrouvons donc Marie Noelle à Sarzay (elle est de tous les coups et n'aurait loupé cette aventure pour rien au monde, si près de chez elle) Nous visitons ce magnifique château..

 

 

_MG_9808.JPG

 

 

La visite intéressera plus les adultes que les enfants qui y trouvent quand même un beau terrain de jeu...et des wc(!). Car il faut dire que la "pelle à caca" les a un peu rebutés au début...et finalement tout le monde s' y est fait, même Thibaud!

Il a une histoire ce château.Le propriétaire, agent EdF en région parisienne en est tombé amoureux et s' est fait muter par ici pour l'acheter et depuis plus de 30 ans il le restaure pierre à pierre malgré des bâtons dans les roues de la part de l'administration qui lui  cherche parfois des poux dans la tête.

A notre arrivée, JP nous fait rentrer au Moulin d'Angibault...encore un beau paradis, et quels arbres magnifiques! La douche au cheval..."allez Thibaud, tiens le... il va croire qu'il est attaché a un pied de pissenlits".

 

_MG_9813.JPG

 

Et ce soir ce sera soirée autour du feu avec grillade de shamallows. Mais avant,  petit tour a la rivière où je me prendrai un bain forcé.  Le propriétaire nous avait pourtant bien expliqué les dangers...crainte pour l'appareil photo et le téléphone dans la poche, et, chance, au final pas de dégâts!



 

 

_MG_9831.JPG

 

_MG_9832.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et, comme les enfants n'ont pas eu assez chaud, il courent dans le parc, jouent à faire le cheval et font à moitié les indiens autour du feu!

 

Première et peut être seule nuit dans une roulotte pour Marie Noelle. 

 

_MG_9838.JPG

 

_MG_9851.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 5

 

8 juillet Mers sur Indre

 

 

 

7h du matin. Lumière magnifique sur ce beau parc. Le propriétaire qui marie son fils demain dans ce cadre  magnifique profite de cette belle paix du matin. Il m'explique qu'il prévoit de refaire une plantation de chênes car tous ces beaux arbres risquent de mourir en même temps. Il faut assurer la relève .

 

C'est reparti pour une nouvelle journée. Préparation des humains, sans oublier les pieds, pliage de tente, rangement des affaires, et préparation du cheval. Tous les jours nous tirons les leçons de la veille et  Boncoeur ne sera donc pas déplacé avant d'être prêt. (A la fin de la semaine nous serons au top, peut-être!). Marie Noelle est au commande de mon appareil photo pour filmer...elle n'a pas plus l'habitude de cet engin que nous du cheval! On verra!

 

Et c'est parti. Aujourd'hui grosse étape et il fait très chaud. Arrêt pique nique et appel de JP. Quel homme charmant !  Il s' est bien dit que cette grosse étape par ce cagnard ça allait être difficile.  Il nous propose donc un autre itinéraire pour arriver plus tôt a Mers sur Indre et profiter de la rivière. Curieusement, personne ne se plaint.

 

Je dois dire que les enfants marchent vraiment bien.  Et il y a de l'ambiance. Quand ils ne cherchent pas des énigmes, ils en inventent, se racontent des histoires ou chantent...

 

Effectivement nous arrivons vers 14h30. Encore un beau lieu au bord d'un étang.

 

Ici, c'est 2 poissons chat que pêcheront les enfants. Au total il aura donc été attrappé 5 bestioles aquatiques...que nous avons rejetées !

 

_MG_9876.JPG

 

 

 

Seule ombre au tableau:les moustiques, malgré les huiles essentielles. Et hélas j'ai oublié la crème " après moustiques" Chacun compte ses piqûres...à ce stade tous ensemble nous en sommes à plus de 200, et ce n'est pas fini !

 

Ce soir, nous attendrons JP jusqu'à 11h du soir...le mauvais temps a retardé la saison des foins et il n'arrête pas. C'est que ça mange, même l'hiver ces petites bêtes !

 

 

 

 

 

_MG_9852.JPG

 

 

_MG_9880.jpg

 


 

 

 

Jour 6

 

 

 

9 juillet Fonteneuille

 

Nouvelle émotion du matin:

 

A 6h nous sommes réveillés par une voix :"vous n'avez pas perdu un cheval? Il y en a un sur la route". Qu'et ce que c'est que cette histoire ?  Chx enfile un vêtement en catastrophe et file. Effectivement il  retrouve Boncoeur vers Mers à 800m de là.  Comment a t il pu se détacher et défaire 2 mousquetons enchevêtrés?  Ou plutôt qui l'a détaché? 

 

Bon enfin, notre pépère ne fait pas d'histoire et accepte de se faire ramener « à la maison ».  Au bout d'un moment j'entends des sabots sur la route de l'autre côté de l'étang....le spectacle et superbe. L'étang est couvert de brume dans le lever du jour et au – delà, se détache la silhouette de Chx marchant à côté de Boncoeur. Hélas l'appareil photo est inaccessible!

 

Encore une bonne demi - heure de répit avant le démarrage de la journée, mais le sommeil ne revient pas.

 

D'ailleurs, la nuit aura été dure pour tout le monde, chaleur, énervement, envie d'attendre JP. Il faut dire que tous les 4 se sont lancés dans une partie de rugby avec une bouteille, dans la soirée...évidemment ça n'aide pas à dormir...mais c'était tellement drôle !

 

On le paiera un peu dans la journée...fatigue, chaleur, la marche est un peu moins facile et ça bougonne un peu ! Et à la halte du pique nique, personne n'a envie de s'occuper de Boncoeur.Quelle ingratitude ! Il a soif pourtant !

 

 

 

_MG_9894.JPG

 

 

 

 

 

 

_MG_9897.jpg

 

 

Qu'à cela ne tienne !  Pour une fois tout le monde finira le chemin dans la roulotte !

 

 

_MG_9906.JPG

 

 

 

Nous arrivons à notre bivouac où nous attend un chêne superbe qui nous fait une ombre rafraîchissante. Ce sera donc sieste obligatoire pour tout le monde, malgré les ronchonnements. Au bord de l'étang, de l'autre côté, des gens passent de bons moments. Nous sommes autorisés à prendre de l'eau pour Boncoeur. Et nouvel épisode, au moment de l'attacher, nous nous apercevons que nous avons oublié la chaîne à l'endroit du pique nique...zut de zut ! De nouveau appel à JP ! C'est Béatrice qui nous la rapportera...et avec le sourire en plus ! Il est vrai que nous tournons dans un rayon de quelques kms autour de chez eux, mais quand même, nous nous excusons platement !

 

 

 

_MG_9916.JPG

 

 

 

 

 

 

_MG_9954.jpg

 

 

JP passe plus tôt aujourd'hui. Il donne ses conseils à nos joueurs de boules néophytes et prend le temps de boire un verre avec nous. Ce soir, dernier feu pour la grillade de shamallows et au lit de bonne heure !

 


 

 

 

 

Jour 7

 

10 juillet  Retour à la Braudière

 

Ce matin, il s'agit de tout ranger. Les filles retrouvent leurs parents cet am et chacun doit reprendre ses affaires. Il faut plier les duvets, dégonfler les matelas et trier également ce qui est à nous et ce qui reste dans la roulotte. Malgré tout ça, cheval attelé, nous nous mettons en route à 9h et demie. Normalement en une heure et demie nous devrions être arrivés. Ca chante, ça rit, ça prépare l'arrivée...mais quand même, le chemin est bien long. Où il est cet endroit où nous devions tourner à gauche. Ah c'est quand on a hésité et que Boncoeur ne voulait pas aller là où nous l'emmenions ? Peut-être que s'il avait eu la parole il nous aurait dit que nous nous trompions ! Il était pourtant beau ( bien qu'un peu cahotant pour le dos de Christian) ce « raccourci » !

 

 

_MG_9799.jpg

 

 

Il faut se rendre à l'évidence, on a fait quelques kms de trop et maintenant pour rattrapper, on n'a pas le choix, il va falloir se taper 2,5 km de route au lieu des 500m prévus ! Allez courage! Personne n'en manque!

 

_MG_9971.JPG

 

  

Le seul problème c'est que nous allons retarder JP dans son boulot mais, joint au téléphone, il est bien d'accord avec nous sur le chemin à prendre. Pour la dernière ligne, les enfants montent dans la roulotte 2 par 2 alternativement et saluent les voitures, tout heureux d'avoir des réponses. Des cyclistes nous prennent pour la caravane du Tour de France !!!

Midi : c'est la Braudière. Les enfants passent devant le cheval et entrent en triomphe dans l'allée. Vive l'ambiance !

 

 

_MG_9979.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà...y a plus qu'à : dételer, désharnacher, doucher Boncoeur et...faire le transfert des affaires et le nettoyage de la roulotte, et le plus triste, dire au-revoir à Boncoeur et à ses maîtres !

 

 

_MG_9984.JPG

 

 

 

 

Et voilà, notre périple est terminé ! J'ai des sentiments mélangés : fatiguée, rassurée, enthousiaste,riche de cette nouvelle expérience hors du temps, au rythme du cheval et de la nature. J'ai été assez stressée, au début surtout , ( et de ce fait n'ai pas suffisamment apprécié les magnifiques paysages!): beaucoup de choses à gérer : la logistique, la sécurité des enfants, le suivi sur la carte avec la distance qui me séparait souvent de Boncoeur ( suivre le rythme de 6-7km à l'heure en continu, c'est dur!). Un porte - voix m'aurait été bien utile. C'est souvent Loan qui jouait le rôle du talky walky !

Chacun a bien tenu sa place. Merci à Boncoeur de nous avoir fait confiance, et d'avoir supporté nos hésitations et nos erreurs. Super Christian pour la maîtrise des guides et les manœuvres...et tout le reste du quotidien bien sûr! Et bravo les enfants, chacun avec sa sensibilité et sa personnalité, Anouk la précision dans le repérage du harnachement et de l'attelage, Thibaud, l'ambiance et aussi la marche, (car ce n'était pas gagné au départ avec ce genou), Noa la finesse du lien avec le cheval ( et l'usage de la « pelle à caca ! »), Loan, le ramassage du bois ( et pas l'usage de la "pelle à caca"!) ...et pour  chacun un peu de tout ça et tout le reste, en particulier les soins à Boncoeur, et aussi la belle complicité qui vous a unis toute la semaine. Ca fait chaud au cœur !

Et merci à Jean Paul et Béatrice de nous permettre ces magnifiques moments. Nous avons énormément apprécié la qualité de votre présence.

 

A l'année prochaine pour une nouvelle aventure !!!

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


12/07/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :